Tout au naturel

Vers une vie plus saine et plus verte

Le rôle des lipides dans l’organisme

Je suis sûre que tu as déjà entendu parler des lipides, mais sais-tu quel est le rôle des lipides dans notre organisme ?

D’ailleurs, tu as sûrement déjà vu des étiquettes comme celle-ci sur tes emballages alimentaires :

Etiquette alimentaire listant les lipides

Comprends-tu ce que signifie la case des “Matières grasses” de l’étiquette ci-dessus ?

Si la réponse est non, et bien rassure toi car je vais te l’expliquer !

Je vais d’abord t’expliquer et définir ce que sont les lipides, puis détailler leur composition. Ensuite, j’expliquerai le rôle des lipides dans l’organisme. Enfin, je te présenterai différentes sources possible de lipides.

Tout d’abord, c’est quoi des “lipides” ?

Définition des lipides

Les “lipides” sont ce que l’on nomme les “graisses” ou les “matières grasses”.

Ces matières grasses peuvent être de forme solide ou liquide, et peuvent être d’origine animale ou végétale.

D’un point de vue moléculaire, les lipides contiennent des chaînes plus ou moins longues de carbone. La catégorisation des lipides se fait selon le nombre de double liaison entre ces carbones.

On classe les lipides en trois catégories :

  • Les Acides Gras Saturés (AGS) : pas de double liaison
  • Les Acides Gras Mono Insaturés (AGMI) : une seule double liaison
  • Les Acides Gras Poly Insaturés (AGPI) : plusieurs doubles liaisons

On peut également lire sur certaines étiquettes des emballages de nos produits alimentaires “acides gras trans”. Les “acides gras trans” sont un dérivé des acides gras mono insaturés (AGMI). Ils sont souvent modifiés par des procédés industriels.

Schéma lipides AGS AGMI AGPI

J’ai parlé dans un autre article des acides aminés composant les protéines. Et bien les lipides contiennent, non pas des acides aminés mais des acides gras !

Composition des lipides

Les acides gras essentiels et non essentiels

Dans les trois catégories des lipides (AGS, AGMI et AGPI), on retrouve des acides gras non essentiels, et des acides gras essentiels ou indispensables.

La majorité des acides gras non essentiels se trouve dans les acides gras saturés (AGS) et dans les acides gras mono insaturés (AGMI). Les acides gras saturés sont souvent issus des aliments d’origine animale. Or, lorsque nous ne consommons pas d’acides gras saturés, notre organisme sait les synthétiser selon son besoin.

Les acides gras essentiels ou indispensables, quant à eux, se retrouvent principalement dans les acides gras poly insaturés (AGPI). Notre organisme ne sait pas fabriquer les acides gras essentiels et a pourtant besoin de ces acides gras essentiels pour son bon fonctionnement. Ils sont indispensables. Il est donc important de les apporter à notre organisme par notre alimentation.

Les acides gras essentiels ou indispensables contiennent entre autre des Omega 3 et des Omega 6 qui sont des acides gras poly insaturés (AGPI).

Omega 3 et Omega 6

Les Omega 3 et Omega 6 sont indispensables au bon fonctionnement de notre corps. Il faut les consommer et les apporter à notre organisme par notre alimentation, car notre corps ne sait pas les synthétiser.

L’acide alpha-linolénique (AAL) ou “oméga-3” est indispensable car il participe au développement du système nerveux et du cerveau. Il limite la formation des caillots dans le sang et aide à la régulation du débit sanguin. Les oméga-3 participent à la prévention des maladies cardiovasculaires. Les EPA (Acide éicosa pentaénoïque) et DHA (Acide docosa hexaénoïque) des oméga-3 participent à la diminution des triglycérides (graisse corporelle).

L’acide linoléique ou “oméga-6” joue un rôle dans l’intégrité de l’épiderme. Il participe également à la synthèse des hormones de fertilité et de la contraction de l’utérus. Il favorise aussi l’accolement des plaquettes, active le système immunitaire et diminue le mauvais cholestérol.

Le cholestérol

Les lipides apportent aussi à l’organisme du cholestérol. Comme je l’avais dit dans l’article sur le flexitarisme, les aliments d’origine animale sont l’unique source alimentaire du cholestérol. Les aliments d’origine végétale apportent du phytostérol, qui sont des molécules ressemblant au cholestérol.

Le cholestérol participe à la synthèse des hormones stéroïdiennes (testostérone, œstrogènes…) et est un élément des membranes cellulaires, notamment au niveau du cerveau. Notre organisme effectue une régulation du cholestérol afin de conserver un niveau stable. Un excès de consommation de viande provoque un taux de cholestérol trop élevée et cela est un facteur important de risque de maladies cardiovasculaires. D’où l’importance de modérer la consommation en viande, et par conséquent l’apport en cholestérol.

On peut donc consommer les lipides sous leurs différentes formes, mais sans excès car un excès serait néfaste pour la santé.

Rôle des lipides

Les lipides sont les nutriments les plus caloriques et donc les plus énergétiques. 1g de lipides apporte environ 9kcal.

Les lipides fournissent de l’énergie à l’organisme en stockant des triglycérides dans les tissus adipeux (graisse corporelle). Les triglycérides sont des molécules lipidiques formées dans l’intestin grêle à partir des graisses consommées.

Les lipides ont également un rôle dans la fluidité et la constitution des membranes cellulaires grâce aux phospholipides qui y sont stockés. Les phospholipides sont des lipides complexes qui composent les membranes plasmiques des cellules.

Enfin, les lipides apportent à notre corps des vitamines liposolubles, c’est à dire des vitamines solubles dans les graisses, et stockable par l’organisme. Les lipides participent notamment à la synthèse de la vitamine D et d’hormones stéroïdiennes (testostérone, œstrogènes…).

Sources de lipides

Il existe différentes sources de lipides. On retrouve des lipides dans les aliments d’origine animale : par exemple dans le poissons, le fromage ou la viande. Les lipides sont également présents dans les aliments d’origine végétale : par exemple dans les graines, les oléagineux ou les huiles. Mais ils sont aussi présents dans les aliments industriels et transformés : par exemple les barres chocolatées, les viennoiseries ou pizzas industrielles.

Selon l’ANSES ( Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail ) la quantité de lipides consommée doit représenter 35 à 40% de notre apport énergétique total. Cette limite est généralement dépassée en France par environ 43% des adultes et 34% des enfants.

Ce qu’il faut retenir des lipides et de leur rôle

Les lipides sont les matières grasses. Ils peuvent être d’origine animale ou végétale et sont classés en trois catégories : les acides gras saturés, les acides gras mono insaturés et les acides gras poly insaturés.

Les acides gras saturés contiennent des acides gras non essentiels et sont à consommer avec modération, car notre corps sait les synthétiser. Il existe des acides gras dit “trans”, par exemple contenus dans les “huiles partiellement hydrogénées” qui sont à éviter, ils sont souvent issus de procédés industriels et sont néfastes pour la santé.

Les acides gras poly insaturés (AGPI) sont bien la catégorie des lipides à favoriser, car ils contiennent des acides gras essentiels ou indispensables, ainsi que des omega-3 et des omega-6.

Le rôle des lipides est de fournir de l’énergie à notre organisme, et d’apporter des vitamines. Ils sont donc important à consommer mais, comme pour tous les nutriments, sans excès.

Alors est-ce que tu sauras maintenant lire la case “Matières grasses” des étiquettes des emballages alimentaires ? Partage tes réponses avec moi en commentaires  🙂

Leelee

Ma passion pour la nutrition m'a poussée à me former. Je suis actuellement en formation Nutrition et Diététique spécialité Naturopathie. La passion me guide à l'action et je partage avec toi mes découvertes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top